« VOIX HAUT-PARLANTES »

Installation sonore et électroacoustique participative proposée par Aude Rabillon et Marco Marini

Prêter sa voix, donner ses mots, souffler des souvenirs dans sa langue.

En inventer d’autres, dans une langue imaginaire. Un mot, une histoire, une chanson, une anecdote, que l’on confie, à l’abri des regards, dans le secret d’une cabine d’enregistrement.

Dans l’espace de diffusion, un dispositif de huit haut-parleurs, reproduit, quasiment simultanément toutes ces paroles et traces sonores.

Un totem sonore. Où les voix chuchotées et parlées sonnent comme autant de timbres différents, mêlées à des trames électroacoustiques.

Chacun fait son expérience sonore propre : on peut s’approcher, là, tout près d’un haut parleur, tendre l’oreille et entendre une voix dans une langue qu’on ne connaît pas ; on peut prendre du recul, écouter l’ensemble ; on peut faire le tour du totem comme on le ferait d’une sculpture. Ou s’arrêter, s’installer dans un transat et écouter.

À mesure du passage des participants et participantes, les voix s’accumulent. Un rythme et une musicalité s’instaurent, jouant sur la densité sonore et des temps de silence.

Contacts :

- Marco Marini : 06 84 07 49 12 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Aude Rabillon : 06 82 74 30 84 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Dossier Voix_hautparlantes.pdf à télécharger

 


 

“MOB’ HAUT-PARLANTE”

08 et 09/04/2017

Le Garage, 93500 Pantin

 

     

        Installation des huit haut-parleurs sur la mobylette

 

Installation réalisée dans le cadre de l’exposition photo “ Ma Grena’ et moi” de Gilles Elie-Dit-Cosaque

http://moisdelaphotodugrandparis.com/event/ma-grena-et-moi/

Pôle Mémoire et patrimoine de la Ville de Pantin, Geneviève Michel, Laurence Navarre

Avec la participation de la Compagnie Alcôme

 


 

“RÊVES HAUT-PARLANTS”

14/09/2015

Médiathèque Toussaint, 49100 Angers

Direction Cultures, Patrimoines, Créations/Bibliothèque municipale d’Angers, Christine Tharel-Doupsis, Isabelle Humeau

- Installation des huit haut-parleurs sous drapés dans le « Square aux Rêves »

- la cabine

 


 

“LES VOIX DE BABEL”

Septembre 2014

Bibliothèques de Pantin 93500

 

- mercredi 24 septembre de 15h à 18h à la bibliothèque Jules Verne

- vendredi 26 septembre de 16h à 19h dans le hall de la maison de quartier des Courtillières pour la bibliothèque Romain-Rolland

- samedi 27 septembre de 15h à 18h à la bibliothèque Elsa Triolet.

Fil rouge de la saison culturelle des bibliothèques, le thème de Babel est l'écho de la diversité des langues et des cultures présentes sur le territoire pantinois. Invités à prêter leur voix, à donner leurs mots dans leur langue maternelle et dans une langue qui leur est étrangère, les lecteurs participeront en direct à l’édification d’une tour de Babel sonore.

Le dispositif de diffusion en multiphonie simulera par un effet de spirale ascendante cette porte du ciel.

Action musicale du studio électroacoustique du CRD de Pantin (Conservatoire à Rayonnement Départemental), réalisée par Marco Marini et Aude Rabillon sur une proposition des Bibliothèques de Pantin.

Installation octophonique

« Tour de Babel »

Bibliothèques de Pantin, Ouriada Aliouane, Didier Legal, Nadine Prot, Anne Morin.


 


 

Un dispositif « modulable »

Le dispositif est à géométrie variable : il a la particularité de s’adapter à la thématique choisie, notamment en ce qui concerne la disposition des haut-parleurs de l’octophonie.

Ainsi, le totem de haut-parleurs devient « tour » pour la thématique de Babel, il peut se décliner en « train », en « arbre », « cité », « ville », « architecture », «personnage», « créature »…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voix de Babel

Bibliothèque Elsa Triolet

Pantin

Octobre 2014

Le totem est une tour de Babel sonore qui fait entendre les différentes langues parlées sur le territoire pantinois.

Des accents créoles, une voix enfantine soninké, des chansons et proverbes en arabe, du chinois, de l’italien, de l’espagnol, de l’anglais, se mêlent au bambara, ou au japonais.

Rêves Haut-Parlants

Bibliothèque Toussaint

Angers

Septembre 2015

Un square à rêve,avec des coussins pour s’asseoir, haut-parleurs cachés sous des draps blancs, et parabulles à rêves.

       Souvenirs de rêves éveillés, rêves d’enfance, rêves d’ailleurs, rêves oniriques et utopies.

Lieux d’intervention

L’installation sonore participative peut se dérouler dans tout type de structure qui

accueille du public, que ce soit des médiathèques, centres sociaux culturels, MJC, lieux

culturels etc.

 

Prestation

Chaque thématique et chaque lieu de diffusion s’accompagnent d’un travail de réflexion et de création de matériaux spécifiques.

- Travail en amont de la performance :

Une première rencontre sur le lieu pour voir sur place les possibilités d’installation dans l’espace et en fonction du matériel disponible.

Une création électroacoustique originale est réalisée pour constituer le « réservoir sonore », à savoir les sons qui seront diffusés pour accompagner les voix.

Un travail de programmation informatique est effectué pour mettre au point les différents modes de diffusion et de spatialisation.

- Montage technique : avec la mise en place des deux espaces

- Prestation : performance avec enregistrement du public dans l’espace de la cabine ; spatialisation et mixage en direct.

 

Conditions financières

 

La prestation : 1000 € net (mille euros), soit deux cachets de 250 € net pour chacun des deux intervenants

Cette rémunération comprend l’élaboration du projet, les rendez-vous préparatoires, l’élaboration du « réservoir », la programmation informatique, le montage et la prestation.

Pour les organisateurs non détenteurs de la licence de spectacles, il est possible de passer par le GUSO.

Dans le cas de multiples prestations, le tarif est tout à fait négociable.

Nous contacter à ce sujet.

 

Matériel : Les frais liés à la location de matériel (8 HP + câblage) sont à la charge de

l’organisateur.

Une assurance pour le matériel mis à disposition est indispensable.

Nous contacter à ce sujet.

 

Frais : hors région parisienne, un aller-retour par personne

 

Contacts :

- Marco Marini : 06 84 07 49 12 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Aude Rabillon : 06 82 74 30 84 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Besoins techniques / dispositif octophonique

Le dispositif est réparti en deux espaces distincts :

l’espace de diffusion et la cabine d’enregistrement.

Il nous est nécessaire de nous voir pour communiquer par signes.

Nous fournissons :

- une carte son RME Fireface 800 8 sorties en Jack TRS

- un ordinateur Macbook pro équipé des logiciels nécessaires et des interfaces de contrôle

Modes de captation / diffusion


Dans la cabine d’enregistrement, un microphone permet la captation des voix en monophonie.

Celle-ci est enregistrée et diffusée simultanément dans le système octophonique.

Les captations s’accumulent au fur et à mesure dans différentes playlists (10 au total)

et sont relues en permanence de manière aléatoire dans chaque liste.

Nous avons mis au point trois modes différents de captation/diffusion utilisés pendant

la performance :

Un mode « Surround »
Les captations sont reproduites selon un «parcours» pré établi et «dessiné» en octophonie

L’effet : une circulation des voix

Les voix se « baladent » dans l’espace, circulant sur les huit haut-parleurs

Enregistrement : voix chantées

Réservoir sonore* : flux, trames, ambiances, silences

Un mode « Dédié »

Chaque captation est dédiée à un seul haut-parleur.

L’effet : l’auditeur peut prendre le temps d’écouter une voix singulière en s’arrêtant devant un seul haut-parleur

Enregistrement : anecdotes, textes, récits

Réservoir sonore : son composé, silences

Un mode « Aléatoire »
Chaque captation est diffusée dans l’octophonie de manière aléatoire.

L’effet : donner une dimension rythmique

Enregistrement : voix chantées.

Réservoir sonore : rythmique, transitoires

 


 

MARCO MARINI

Batteur dans différentes formations de musiques actuelles (rock, jazz, variétés, fanfare…) depuis 1979, son activité de musicien l’amène au fil des années à partager son temps entre l’interprétation, la pédagogie, le travail du son et la composition.

De 1995 à 2005, compositeur musicien-comédien au sein de la Compagnie Materia Prima (Nancy), il compose de nombreuses musiques pour les arts dramatiques et chorégraphiques et effectue plusieurs tournées internationales (Belgique, Suisse,

Allemagne, Italie, Suède, Pologne, Lituanie, Russie...).

En 2004, il participe aux ateliers GRM-ADAC (Paris V°) avec Régis Renouard Larivière et Christian Eloy. Cette même année, il obtient le prix «Résidence» au 31e Concours

International de Bourges avec «Étude aux cuics et aux couacs». En octobre, il entre à l’ENM de Pantin dans la classe de composition électroacoustique de Christine Groult et obtient son DEM avec mention en juin 2006.

De 2005 à 2007, il est accueilli en plusieurs résidences (Birmingham-UK, Agropolis- Montpellier, Kültürfabrik-Lux), participe à plusieurs projets de création (ENSCI, Cie Tout Va Bien) et réalisations discographiques (Rosette, TBGM, Nicolas Guillemet).

Installé à Paris depuis 2007, il perpétue son travail de composition et de collaboration avec différents artistes et compagnies de théâtre et de danse.

Ses pièces sont jouées dans des festivals et concerts internationaux (Bourges, Santiago du Chili, Birmingham, Barcelone, Mexico, Oslo, GRM Radio France...)

Il travaille aujourd’hui aux côtés de Christine Groult au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pantin, Sébastien Béranger à la Muse en Circuit et développe un travail d’improvisation avec une interface textile, en solo, mais également au sein de Phant^me(s) (avec Géraldine Keller, Xavier Charles et Camille Perrin) .

 


 

AUDE RABILLON

Titulaire d’un Master 2 en Lettres modernes, elle a travaillé plusieurs années à Radio France, en tant qu’attachée de production. Elle a préparé des émissions littéraires estivales à France Inter, puis l’émission phare de Radio France Internationale, Appels sur l’actualité, émission quotidienne interactive de débat autour de la politique africaine.

Aujourd’hui technicienne du son (titulaire d’un diplôme de technique du son à l’INA en 2012) et réalisatrice sonore, elle réalise des créations sonores et musicales électroacoustiques, ainsi que des documentaires radiophoniques.

Elle a obtenu son diplôme d’études musicales (DEM) en électroacoustique au conservatoire de Pantin en 2014 après avoir suivi la classe de composition électroacoustique de Christine Groult. Ses pièces ont été diffusées au festival Longueur d’ondes à Brest et dans l’émission L’Atelier du son sur France Culture.

Elle réalise également des documentaires sonores (La parole est à ceux qui nous observent, qui accompagne le roman Debout payé, sortie en septembre 2014), contribue au CD de la revue Jef Klak, et travaille pour des compagnies de danse (réalisation de la bande son de la chorégraphie Vous dansez ? de la Cie des Alouettes Naïves).

Elle collabore également avec le compositeur Marco Marini pour l’installation sonore in situ « Voix haut-parlantes ».